Mobilité, aménagement et qualité de l’air : comment les articuler au service de la santé ? Les rencontres scientifiques et techniques territoriales

, par Sébastien Torro-Tokodi

Séminaire organisé par le CEREMA et le CNFPT

La santé sous l’angle de la prévention est souvent bien plus complexe que l’approche en termes d’offres de soin (accessibilité aux établissements, densité de généralistes...). De récentes études mettent pourtant en lumière l’importance de deux facteurs dans la prévention des maladies non transmissibles : la qualité de l’air et le temps d’activité physique modérée quotidien pratiquée par les habitants.

Au cours de ces deux journées, en nous appuyant sur les conclusions des dernières recherches et expérimentations locales, nous tenterons de mettre en lumière les liens existants entre les politiques locales de déplacement, d’aménagement urbain et de santé.

Ces deux jours permettront d’aborder la problématique sous différents angles : l’observation et l’évaluation de l’impact des politiques d’aménagement et de déplacement sur la qualité de l’air, les démarches de planification, la gouvernance et la conduite de projets et les impacts sur les métiers et compétences des différents acteurs.

« Chaque jour, les responsables de l’urbanisme, des transports, de la santé, du logement, des loisirs et du développement économique prennent des décisions qui influent sur les possibilités de mener une vie active. La conception des quartiers, la localisation des écoles et des entreprises, et le degré de priorité accordé par les dirigeants locaux respectivement aux voitures, aux cyclistes et aux piétons, ont des incidences sur la possibilité de pratiquer des mobilités actives et de vivre activement tous les jours »
Extrait du guide méthodologique Mobilités actives au quotidien, le rôle des collectivités, réalisé par le réseau français des villes-santé (RVS) coordonné par l’organisation mondiale pour la santé (OMS).

Pour télécharger le programme et accéder aux modalités d’inscription (300 Ko) :
PDF - 203.8 ko