Le pédibus de Baisieux porté depuis plusieurs années par la (seule) volonté d’un papa

, par Sébastien Torro-Tokodi

Courant 2009, un parent d’une école primaire de Baisieux dans le Nord en entend parler par l’intermédiaire d’une adhérente de l’association Droit au vélo.
JPEG - 39.9 ko
En raison des problèmes posés quotidiennement par la venue de nombreux parents en voiture pour déposer leurs enfants à l’école, il se pose déjà lui-même la question depuis quelques temps d’organiser de tels ramassages.
Après quelque rencontres avec le conseiller du Pôle Info-Déplacements (PID, avant de devenir centre ressource régional en écomobilité), il trouve d’autres parents intéressés et organise une réunion d’informations en présence du maire et de plusieurs élus. Le conseiller du PID vient présenter différentes expériences en cours ou en projet. Rapidement, une ligne quotidienne est créée pour desservir le groupe scolaire alors nouvellement réalisé suite à la fusion de deux écoles. Une demande d’utilisation des abris-bus est faite auprès de l’exploitant du réseau de transports en commun Transpole pour permettre aux participants de s’y abriter en cas d’intempéries.
La démarche sera même évoquée dans le journal d’informations de l’agglomération, Lille Métropole Info.
Depuis cette rentrée scolaire 2012, le projet souffre d’un essoufflement qui pourrait avoir raison de son existence, faute de bénévoles pour encadrer le cortège d’enfants.